5 tagged articles DP pour Julie

Joie (5/5) 09/08/2015

Les parents de Julie ne voulant pas la priver de sa passion, acceptèrent la proposition de son amie Chloé pour la responsabiliser un peu plus. Elle serait tout de même limitée dans ses mouvements. Ils avaient décider de lui accorder sa demi-pension, ou son tiers, à condition de s'occuper d'elle comme de son propre cheval : la nourrir, la soigner, la travailler, etc.
Julie arriva au centre équestre, sa boite de pansage à la main. Elle se dirigea vers le boxe de sa jument. Chloé était déjà là. Elle l'entendait lui parler.
- Mais oui t'es belle. T'es ma jument rien qu'à moi.
Elle lui fit un bisous sur le chanfrein. Julie était un peu déçue.
- Salut, l'interpella-t-elle.
- Ah, salut. Je ne t'avais pas entendue arriver.
Elles se mirent toutes les deux à brosser énergiquement la jument puis allèrent dans la sellerie ensemble. Elles prirent les affaire de Sunday et allèrent l'équiper sur-le-champ. Aujourd'hui, Chloé voulait améliorer sa position, notamment pour faire des transitions correctes et précises. Elle mit Sunday au pas, puis au trot et fit une détente aussi au galop, les rênes longues. Julie pensait qu'elle montait très bien. Finalement, Chloé fit un peu de trot assis pour faire des transitions descendantes au pas dans un couloir puis à un point précis. Elle se débrouillait très bien.
A la fin de la séance, sa monture avait beaucoup transpiré et elle méritait une douche. Alors Julie prit un couteau de chaleur et son éponge pour rejoindre le couple à la douche. Elles firent un travail à deux pour la remettre dans son boxe toute propre.
- Tu es vraiment géniale Sunday, chuchota Chloé à son oreille.
- Je vais rentrer. Mes parents m'attendent.
- Pas de soucis ! A demain Julie ! Cria son amie.
 
Le lendemain, les deux amies se retrouvèrent dans le box de Sunday pour effectuer un pansage matinal. Chloé prenait ses responsabilités très à c½ur. Pour le plus grand bonheur de Julie, elle lui fit monter sa DP pour travailler ce qu'elle voulait. Puis, elle partit pour une longue balade dans la forêt. Les deux fillettes retrouvèrent le sourire et la joie de passer du temps avec leur préférée.

 

 

Voilà la suite de l'histoire sur la DP de Julie. J'espère que ça vous plait, même s'il n'y a pas de photos. Désolée de ne pas être active pour les histoires mais ma vie m'occupe beaucoup en ce moment. Bises
 

Tags : Histoire - DP pour Julie

Trahison (4/5) 10/11/2014

Trahison (4/5)

Un visage de dégoût s'installa. Julie n'en revenait pas.
- Pourquoi me faire ça ! À moi !
C'est un scandale ! Retint-elle de dire. Pour un coup de pied qu'elle ne m'a même pas donné ! C'est Opium le coupable ! Non. Chloé... Elle courait vers son amie, la boule au ventre et la rage comme jamais.
- Tout ça c'est à cause de toi !
- Mais... De quoi tu parles ? interrogea-t-elle, surprise.
- C'est ton Opium qui m'a donné un coup de pied, Sunday n'a rien a voir dans cette histoire !
- Elle t'a tout de même éjectée de son dos.
- C'était un accident !! ragea Julie.
- Le coup de pied aussi alors.
Chloé gardait son calme pour éviter la dispute ou pire, les poings. Julie ne voulait plus rien entendre. Elle dégagea en vitesse. Sunday était toujours dans son paddock, la regardant passer à droite, à gauche et s'approcher. Elle coucha les oreilles et tourna les talons au trot.
- Qu'est-ce qu'il t'arrive ? Vous êtes tous contre moi c'est ça hein !?
Pourquoi j'ai fait ça, mais pourquoi ! La ballade aurait dû mieux de passer que ça. Résultat : plus d'amie, plus de monture et une séquelle douloureuse. Elle s'accroupit pour pleurer un torrent de larmes en silence.
 
Trahison (4/5)
Trahison (4/5)
Le lendemain, Chloé arriva toute excitée vers sa copine, semblant avoir oublié la discussion de la veille. Elle lui annonça la nouvelle.
- Tu ne devinera jamais ! C'est moi qui ai repris Sunday en demi-pension !
Elle aurait dû savoir que Julie n'était pas la personne à qui il fallait parler de ce sujet. Elle aurait voulu faire étonnée comme quand on recrache une gorgée d'eau mais celle-ci ne broncha pas et répondit calmement.
- Très bien pour toi. Mais ce n'est plus mon affaire maintenant, rétorqua-t-elle.
- Comment peux-tu dire une chose pareille ! Ça ne sera plus ta jument, mais notre jument !
Julie resta figée quant à cette idiotie. Mais où voulait-elle en venir au juste ?
- Que veux-tu dire ? se contenta-elle de répondre.
- Tes parents ne te pensent pas assez responsable, alors on va leur prouver le contraire. On se la partagera toute les deux !
Quelle idée de partager une jument avec son ex-amie. Elle est devenue complètement folle, pensa Julie.
- Je ne pense pas que ça soit une si bonne idée. Avec la tête qu'elle m'a faite hier, aucune chance. Ça ne sera plus jamais comme avant, avoua-t-elle.
- Et bien... Qu'est-ce qu'on fait maintenant ?

 


 À SUIVRE

 

Trahison (4/5)

 

La suite est enfin là ! J'espère qu'elle vous plaît, sinon j'arrête hein, dites-le moi. (snif) Toujours un suspense bien présent qui ne tardera de s'éclaircir d'ici le prochain article !
Bye !

Tags : Histoire - DP pour Julie

Un aveu scandaleux (3/5) 23/06/2015

Je ne ressentit plus rien jusqu'au moment ou mes paupières se levèrent, laissant rentrer la lumière éblouissante du soleil. J'étais allongée sur un lit, blanc comme la neige, entourée de plusieurs personnes familières. Ma vision était encore trop floue pour les distinguer.
 
- Elle ouvre les yeux, regardez !
Julie fronça les sourcils pour habituer se yeux au blanc de la pièce. Ses parents, Chloé, Vincent et Justine l'observaient attentivement. Elle comprit. Julie était dans un lit d'hôpital. Son c½ur se serra et sa respiration s'accéléra. Elle ne se souvint plus du dernier événement s'étant produit la veille de cette folie. Chloé la prit dans ses bras, l'étouffant davantage.
- Tu es vivante ! lui criait-elle.
- Oui merci. Mais je peux savoir ce qu'il se passe. Pourquoi ce rassemblement, et dans un tel endroit ? questionnait-elle.
- Tu t'es cognée, affirma Chloé.
- Quoi !?
 
Un aveu scandaleux (3/5)
Un aveu scandaleux (3/5)
- Je vais tout t'expliquer, commença-t-elle. Quand Opium s'est cabré, Sunday a ressentit le besoin de péter les plombs elle aussi. Elle t'a fait tomber dans la boue mais quand tu a essayé de te relever, je t'ai crié attention ! pour que tu évite le coup fatal mais tu ne m'a pas entendue et Opium à ruer. Il a frappé ta bombe, coupée en deux d'ailleurs, et tu est tombée en arrière sur un cailloux méchamment pointu qui t'as fait perdre connaissance et saigner de la tête. Ensuite, j'ai appelé du secours et te voilà avec une énorme bosse sur le derrière du crâne !
Julie se toucha la tête et constata la bosse. Ce qu'elle parle beaucoup Chloé.
 
Un aveu scandaleux (3/5)

Un aveu scandaleux (3/5)

 
De retour au centre équestre, les parents de Julie la disputèrent. Ils n'acceptent pas qu'elle soit si peu responsable avec le magnifique cadeau qu'ils lui avaient offert et qu'il aurait pu se passer quelque chose de bien plus grave. Ses parents clôturèrent la discussion sur ces mots et tournèrent les talons. Julie regarda autour d'elle, déçue, et aperçu Sunday. La jument hennissait de joie dans son paddock, apparemment remise de l'incident. C'était pourtant une belle ballade, pensa Julie. Pff... N'importe quoi, c'était catastrophique oui !
- Alors ? Qu'est-ce qu'ils ont dit ? Demanda Chloé, arrivée si rapidement.
- Ils disent que je ne suis pas responsable et que ça aurait pu être grave, avoua-t-elle dans le calme.
Pour oublier tout ça, elle alla, trottinant, vers la jument, en aucun cas responsable de l'incident.
- Jeune fille ! l'interpella une voix grave.
Elle se retourna et découvrit ses parents, plantés devant elle.
- Nous avons pris notre décision chérie, fit remarquer la mère.
- Comment cela ?
- Tu n'aura plus de demi-pension.
 
 

À SUIVRE

 

Un aveu scandaleux (3/5)

 

Voilà voilà ! J'espère que ça vous plaît ! Le suspense est toujours à son comble. Vous savez maintenant ce qu'étaient les deux périphrases. (Pour ceux pour qui ça n'est pas clair : La force surnaturelle est le coup de sabot et la pointe douloureuse est le cailloux).
La suite est pour bientôt ! KISS !

Tags : Histoire - DP pour Julie

Une ballade qui tourne mal (2/5) 15/05/2015

Une ballade qui tourne mal (2/5)
Une ballade qui tourne mal (2/5)

La pluie tombait régulièrement en région ardéchoise entraînant quelques inondations. On parlait souvent d'évacuations, de dangers et de toutes autres choses donnant la chair de poule. Mais l'eau ne faisait pas peur à notre petite cavalière. Julie avait décider de se balader en forêt pour profiter de la fraîcheur des pluies. Son amie Chloé l'avait accompagnée dans cette aventure, un peu dangereuse.
 
Sur leurs montures de rêve, Sunday et Opium, les deux fillettes avaient emprunter la route granuleuse du Domaine pour marcher quelques minutes sur la route et atterrir dans la forêt.
- Les escargots, ce n'est pas ce qui manque ici ! lança Julie. Berk !
La forêt était humide comme jamais et terrifiait les cavalières. Les jeunes filles avançaient au pas tranquillement. Chloé jeta soudain un cri de peur qui fit sursauter son amie.
- Tout va bien ? demanda Julie.
- Opium a glissé sur la boue. Réussit-elle à dire entre deux respirations.
 
Lancer la musique de fond maintenantIci
 
Julie la rassura d'une tape sur l'épaule, elle-même terrorisée. Les mains refroidies par la température de l'air, elle ne desserra pas pour autant ses doigts sur les rênes. C'est pas cool de glisser dans cette forêt humide ! Surtout s'il arrivait de se faire une entorse ! Elle se demanda si finalement, cette ballade était bénéfique pour les chevaux autant que pour elles.
 
Chloé descendit de cheval, à la plus grande surprise de Julie.
- Mais, que fais-tu ?
- Je ne pourrais pas supporter une blessure à l'un de nous deux, dit-elle, les dents serrées.
Julie préféra rester en selle, maintenue à la selle. Pourtant de si bonne réputation, elle refusait de faire entièrement confiance à sa jument qu'elle ne connaissait pas si bien dire. Julie avait raison de ne pas être en totale confiance avec sa jument, mais elle aurait dû imiter son amie. Tout ne se produisit qu'en quelques secondes.
 
Une ballade qui tourne mal (2/5)
Une ballade qui tourne mal (2/5)
Un coup de tonnerre retentit si violemment qu'Opium en dévoiler sa crainte. De part son ½il roulant, le hongre traduisait une épouvante énorme. Sa cavalière eu du mal à le tenir quand il se cabra, mais ses membres retombèrent lourdement au sol, faisant éclabousser la boue liquide de la forêt. Sa compagne, Sunday, ne put se retenir et fit sortir sa peur. En un instant, tout s'effondra. La jument montra le blanc de son ½il à sa cavalière avec un air désolé et l'envoya valser par-dessus sa croupe. La jeune fille parut un instant voler, pour de vrai mais glissa sur le sol boueux, la tête la première. Couverte d'eau marron sur la figure, un frisson parcourut son corps tout entier, les dents qui claquaient.
- Attention ! prévint Chloé.
Julie voulu se relever en poussant sur ses deux bras mais une force surnaturelle repoussa sa tête vers l'arrière, la faisant cogner violemment sur une pointe douloureuse. Julie ferma les yeux et perdit connaissance.
Une ballade qui tourne mal (2/5)

Une ballade qui tourne mal (2/5)

 
À SUIVRE
 
Haha ! Désolé de vous laisser sur un suspense aussi grandiose ! (heu...)
Voilà un article toujours sur les histoires de la DP de Julie. Une ballade qui tourne au drame. Dites-moi si la musique vous a plu (et si elle correspond bien aux actions), likez et commentez pour plus de conseils et on se retrouve dans le prochain article pour la suite !
Si vous avez lu jusqu'ici, introduisez «Surprise» dans votre commentaire et devinez (si ce n'est pas déjà fait) ce que veulent dire les deux périphrases de l'avant-dernière phrase : une force surnaturelle et une pointe douloureuse.
Bises !

Tags : Histoire - DP pour Julie

Une DP pour Julie (1/5) 28/12/2014

Une DP pour Julie (1/5)
Une DP pour Julie (1/5)

Avec l'arrivée des beaux jours au domaine, les ballades sont de plus en plus demandées et les cavaliers réclament des sorties à la rivière ou dans la fraîche forêt voisine. Les pension, cours et demi-pension évoluent. Sunday, notre gentille petite haflinger peut maintenant être prise en demi-pension. Il faut avoir un galop 2 minimum mais les cours sont suivis puisqu'un tel niveau ne permet pas d'évoluer seul avec son cheval.
La nouvelle se répandit aussi rapidement qu'un triple galop. Sunday avait la côte et elle était connue pour son tempérament calme et tranquille. C'était la jument parfaite des débutants. Julie avait vite fait de remonter la nouvelle à ses parents pour leur proposer de la prendre en demi-pension. Ça été dur mais Sunday pouvait lui être confié, son galop 3 étant presque en poche. L'été allait être caniculaire et Julie avait toujours rêver de partir se baigner à cheval.
 
Un samedi de grand soleil, elle débarqua à toute allure dans la cour pour se diriger vers les paddock et découvrir sa nouvelle chouchoute brouter calmement. Celle-ci releva la tête, laissant envoler son toupet d'or derrière ses oreilles dressées.
- Coucou toi ! lança Julie en trottinant vers elle.
L'intéressée donna un petit coup de tête avant de lui lécher les doigts. Sa cavalière repartit en courant vers la direction opposée, faisant sursauter la jument. Entrant dans la sellerie, elle se munit d'un licol et d'une longe.
Une fois la jument attachée à un anneau, Julie commença à la brosser et son poil enfin lustré et brillant, elle couru vers son casier et pris son nouveau tapis. Quand il la vit galérer dans la sellerie, un cavalier l'aida à porter sa selle jusque sur un tréteau. Il lui mit son filet par la même occasion et la jeune fille était prête à partir en direction du rond de longe. Lena avait été gentille de lui proposer de s'entraîner avec elle.
 
Une DP pour Julie (1/5)
Une DP pour Julie (1/5)
- Baisse un peu tes mains et desserre les doigts. Tu n'a pas besoin de la tenir trop, c'est une jument en or, il faut lui faire confiance ! criait Lena à la petite.
Sunday s'était installée dans un petit trop de travail que Lena lui avait demandé de garder grâce à la longe qu'elle lui avait attachée au mors. Julie se débrouillait très bien et se mit en équilibre, sur les ordres de sa monitrice, en quelque sorte. Elle installa un petit croisillon que Sunday enjamba en toute légèreté.
Julie avait ramené sa monture à l'attache, toute essoufflée.
- Tu as été formidable ! C'était très bien, félicita Lena. Quand tu aura fini de la panser, tu pourra la remettre dans le paddock.
Julie fit un petit sourire et donna un petit bonbon à sa jument avant de faire un gros câlin à l'intéressée qui s'endormait au soleil, les yeux clos. Elle détacha sa longe et la dirigea vers l'entrée qu'elle ouvrit. Le licol détaché, elle laissa partir sa jument vers le fond du paddock. La jeune fille riait ; la jument faisait des ruades pour exprimer sa joie et lançait des petits hennissement de satisfaction. Vivement la fois prochaine, se disait Julie.

 

 

Une DP pour Julie (1/5)

 

Me voilà de retour pour des histoires ! ENFIN !!!
Les photos de cet article sont de meilleures qualité que celles du précédent (ou pas d'ailleurs...).
Bref ! Je reviens en force ! Il faut que je bosse, bosse et bosse sur l'écriture de petits articles, pour les photos il y a moins de complications.
Mon ordinateur est en cours de réparation, merci à celui de ma famille qui m'aide beaucoup !
Je prévois (pour l'instant ce n'est QUE dans la tête que ça se passe) des histoires en plusieurs chapitres avec des intrigues intéressantes et des musques accompagnatrices !
A + dans le prochain article !

Tags : Histoire - DP pour Julie